Bilan de la semaine 8 : parés au décollage (22-5)

Qui veut voyager loin ménage sa monture

Comme la saison dernière, les Celtics sont extrêmement efficaces dans le money time. Ils ont le sixième meilleur net rating pendant les minutes disputées avec moins de 5 minutes à jouer et moins de 5 points d’écart (conditions définies pour parler de clutch time). En dehors des performances exceptionnelles de Kyrie, après celles d’Isaiah Thomas, dans ces instants décisifs, le secret de leur réussite pourrait résider dans leur fraîcheur en fin de match. Boston est la seizième franchise au nombre de minutes jouées en moyenne par les titulaires avec 29,2. Mais surtout, personne n’a un très gros temps de jeu : le joueur qui joue le plus est Horford qui compile 32,6 minutes par match, ce qui représente le 46ème plus gros temps de jeu de la ligue. Par comparaison, les titulaires des Cavaliers jouent également 29,2 minutes par match mais le joueur qui joue le plus, LeBron James (ça n’étonnera personne), passe plus de 37 minutes par match sur le parquet. Ce repos est déjà bénéfique aux Celtics et il pourrait leur être de plus en plus profitable au fur et à mesure que la saison avancera.

Quelques remarques :

• Et justement, ça se corse : les Celtics s’apprêtent à traverser une période éprouvante pour leurs organismes, avec huit matchs en 12 jours et 12 matchs dans les 19 jours à venir. Une série qui commence ce soir chez les Pistons.

• Toujours pas de rookie wall pour Tatum : alors que nous traduisions mardi dernier les mots de Kyrie, Horford et Stevens expliquant la réussite inattendue du rookie Tatum à trois points, voilà qu’il conclut sa semaine avec des moyennes de 18 points, 8 rebonds et 1 interception par match, et des pourcentages de 57,1% de réussite, 66,7% derrière l’arc et 87,5% aux lancers. Tatum est le seul joueur de l’effectif à avoir débuté toutes les rencontres, et il le rend bien à son coach : depuis le match du 08/11 où il n’avait joué que neuf minutes (pour cinq points) à cause d’une blessure, il a systématiquement marqué au moins dix points. Il ne compte donc toujours que trois matchs en-dessous de cette barre. Pour la petite anecdote, lui et Jaylen Brown sont seulement très récemment devenus plus vieux à eux deux que Vince Carter, le joueur le plus âgé cette saison (40 ans).

L’action de la semaine :

On aurait pu mettre le dab de Yabusele, presque aussi spectaculaire, mais c’est le putback surpuissant de Jaylen Brown qui rafle la mise :

La déclaration de la semaine :

Pas vraiment une déclaration remarquable, mais Kyrie a indiqué qu’il pensait en avoir fini avec le masque de protection qu’il n’apprécie décidément guère. Avec ses 27,7 pts (à 54,4% de réussite dont 46,5% à trois points) et 4,5 passes décisives en 32,8 minutes de moyenne sur les 13 matchs qu’il a disputés avec un masque, on a hâte de voir la suite, et ça commence dès ce soir contre les Pistons.

La semaine prochaine : 

Pas moins de cinq matchs au programme, dont deux en back-to-back : l’un en déplacement dans la Région des Grands Lacs, l’autre avec une première partie à domicile suivie d’un déplacement chez les Grizzlies, et une réception des Nuggets entre-deux. Si, statistiquement, ces équipes font des saisons au mieux correctes (Pistons en tête), la semaine n’en sera pas moins truffée de matchs pièges.

Detroit Pistons Pistons2 dimanche 10 à 16h (22h)

Chicago Bulls Bulls2 lundi 11 à 20h (02h)

vs Denver Nuggets Nuggets2 mercredi 13 à 19h30 (01h30)

vs Utah Jazz Jazz2 vendredi 15 à 19h30 (01h30)

Memphis Grizzlies Grizzlies2 samedi 16 à 21h (03h)

Article rédigé par Hugo Geindre et Léo Hurlin

Prev2 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *