Bilan de la semaine 17 : les Celtics descendent du trône (40-17)

Les matchs de la semaine :

Une semaine chargée, avec aucun match facile sur le papier. Au final, bilan équilibré mais assez mitigé, notamment marqué par l’absence de victoire probante.

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution de l’écart au score.

Celtics Boston Celtics 97 – 96 Portland Trail Blazers Blazers

NBA com Stats POR vs BOS

À retenir : les absents se font finalement sentir dans un match où l’attaque des Celtics a eu bien des difficultés. Mais Boston arrive tout de même à rester dans le match et après avoir porté sa progéniture sur ses larges épaules tout le match, Papa Sportif arrache la victoire au buzzer, avec classe et élégance.

Raptors Toronto Raptors 111 – 91 Boston Celtics Celtics

A retenir : match outrageusement dominé par des Raptors en grande forme, plus vifs, plus agressifs, plus incisifs. Pas vraiment de « What if? » sur ce match, donc, mais tout de même une revanche à garder dans un coin de la tête, car les Celtics que l’on voit jouer ce soir-là ne sont tout simplement pas dans leur match.

Wizards Washington Wizards 104 – 110 Boston Celtics Celtics

A retenir : un match au rythme assez étrange, où l’on croit finalement voir Boston se détacher, mais c’était sans compter sur un retour in extremis des Wizards. Finalement, Kyrie arrache la prolongation sur la ligne des lancers francs, après plusieurs briques de la part de Beal et ses coéquipiers. En overtime, l’issue du match est assez vite décidée.

Celtics Boston Celtics 91 – 97 Indiana Pacers Pacers

A retenir : de manière présumable, les Celtics abordent ce match fatigués, face à une équipe qui leur avait déjà donné beaucoup de fil à retordre lors de leur première confrontation. Mais cela ne suffit pas à expliquer qu’ils retombent une fois encore dans leurs travers habituels : les hommes de Brad Stevens concèdent en effet jusqu’à 26 points d’avance aux Pacers, avant de revenir dans la partie en milieu de quatrième quart et même très brièvement prendre l’avantage. Cette fois-ci, ça ne suffira pas.

 

Pages : 1 2

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *