Bilan de la semaine 17 : les Celtics descendent du trône (40-17)

 Quelques remarques :

Les Celtics descendent du trône : avec ce dernier match contre les Pacers, Boston laisse la place de premier à l’Est aux Raptors. Il sera intéressant de voir la réaction de l’équipe après cette descente d’une place au classement, car les Raptors ont fait preuve de beaucoup de régularité là où les Celtics ont connu une saison en dents de scie. Toronto bénéficie également d’un calendrier favorable pour terminer la saison.

Où situer les Celtics à l’Est ? Après la fin de la série de 16 victoires consécutives, nous écrivions qu’il fallait veiller à ne pas « prêter trop de valeur au bilan de l’équipe et de revoir à la hausse ses objectifs ». Notre position là-dessus n’a pas changé, et l’on peut voir depuis un petit moment déjà que cette première place n’était plus méritée. Elle l’était certainement en début de saison, lorsque la rapidité avec laquelle le groupe était parvenu à mettre des choses en place forçait l’admiration en dépit d’un fond de jeu pas nécessairement excellent.

Aujourd’hui, alors que toutes les bonnes équipes arrivent au All-Star Break avec un jeu bien rôdé et peuvent se permettre de tourner en vue des playoffs, le niveau des Celtics n’est pas significativement meilleur, loin de là. Ces matchs décidés au buzzer voire en overtime après de gros comebacks en sont d’ailleurs des exemples. Sans être dramatique, c’est problématique car l’équipe y laisse forcément du jus alors qu’elle a déjà vécu une première partie de saison physiquement éprouvante (en décembre notamment), et cela risque de peser en playoffs. C’est le prix de l’inexpérience d’une grande partie du roster.

L’action de la semaine :

Al Horford était en forme ce soir-là, face aux Blazers. C’est donc tout naturellement que Stevens lui a donné comme consigne de feindre le handoff pour Jaylen Brown avant de nous sortir ce qui est un peu devenu sa spéciale, un turnaround fadeaway jumpshot.

La déclaration de la semaine :

Après la défaite face aux Pacers, Stevens a tenté d’expliquer le niveau de jeu des Celtics tout en endossant la responsabilité de ce qui n’allait pas. Un vrai leader :

« Je crois que notre plus gros problème, c’est qu’on ne joue pas avec précision. Nous ne faisons pas les choses précisément en attaque, nous prenons certainement trop de raccourcis pour réellement atteindre notre potentiel. Nous devons mieux faire nos coupes, mieux poser nos écrans, atteindre nos spots plus vite, ne rien prendre pour acquis. Nous devons bouger le ballon comme il se doit. Et je pense que c’est de ma faute, je dois davantage responsabiliser tout le monde. Je le ferai. »

La semaine prochaine : 

vs Cleveland Cavaliers Cavaliers2 dimanche à 15h30 (21h30)

vs Los Angeles Clippers Clippers2 mercredi à 20h (02h)

Detroit Pistons Pistons2 vendredi à 19h (01h)

New-York Knicks Knicks2 samedi à 19h30 (01h30)

Article rédigé par Hugo Geindre, Léo Hurlin et Guillaume Perrin

Pages : 1 2

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *