Bilan de la semaine 23 : pas mal (49-23)

Des tonnes de blessés, trois équipes de l’Ouest en forme et en pleine bataille pour les playoffs, les Celtics étaient promis à l’enfer cette semaine. Et pourtant…

Les matchs de la semaine :

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution de l’écart au score.

Pelicans New Orleans Pelicans 108 – 89 Boston Celtics Celtics

À retenir : les Celtics auront réussi à faire illusion l’espace d’une mi-temps, voire de trois quarts-temps, mais finiront par céder devant les assauts répétés d’Anthony Davis et l’absence de talent pur pour y répondre. Une défaite plutôt logique au vu des dynamiques actuelles des deux équipes, NOLA étant en pleine mission playoffs. On retiendra quand même l’agressivité de Jayson Tatum, auteur de 23 points en 27 minutes.

Celtics Boston Celtics 100 – 99 Oklahoma City Thunder Thunder

À retenir : l’adresse n’est pas au rendez-vous en ce début de partie, et les talents individuels du Thunder prennent rapidement le dessus. Malgré tout, Boston reste appliqué en défense, parvenant à bien réduire l’apport de Westbrook ou la présence au rebond de Steven Adams. De l’autre côté, Tatum prend ses responsabilités et impressionne, bien relayé par Marcus Morris. Russell Westbrook et Carmelo Anthony se trouent complètement en fin de match, et Boston ne se fait pas prier en rattrapant avec brio un système en sortie de temps-mort mal exécuté pour que Morris plante un panier final.

Blazers Portland Trail Blazers 100 – 105 Boston Celtics Celtics


À retenir :
un match sur lequel on n’aurait pas parié sur les Celtics, et pourtant : malgré trois premiers quarts qui ont plutôt bien illustré ce que risque de vivre l’équipe sans Kyrie Irving, Boston a su rester au contact des Blazers avant d’enchaîner les paniers en début de QT4 et de prendre définitivement l’ascendant sur un panier primé de Morris (30 points à 9/13). Al Horford va chercher un rebond offensif pas évident pour sceller le sort du match.

 


Qu’arrive-t-il à Papa Sportif ?

Al a joué 11 matchs depuis le All-Star Break, et, par rapport à avant, son pourcentage au tir a baissé de 12%. À trois points, il a baissé de 7%. Il prend presque 2 rebonds et fait 2 passes décisives de moins par 100 possessions. Il est difficile d’avancer avec certitude les raisons de cette méforme : sans doute qu’il pâtit des absences et du jeu moins fluide de l’équipe, c’est d’ailleurs sûrement vrai pour le nombre de passes décisives, mais on le voit aussi beaucoup rater de paniers assez faciles. Peut-être qu’il se donne encore plus niveau défensif, où il doit encore plus assurer le rôle de patron au vu de l’inexpérience de ses coéquipiers, ce qui expliquerait qu’il a moins d’énergie en attaque. Ou alors ce n’est qu’un manque de réussite passager. La bonne nouvelle, c’est qu’il affiche un net rating de +13,6 sur ces 11 matchs contre +5,9 avant le All-Star Break. Même avec un apport offensif moindre, il est toujours aussi précieux et on l’a bien vu sur les deux derniers matchs et notamment durant le quatrième quart-temps face à Portland.

Quelques remarques :

  • 23 points à 65,4% et 8 rebonds sur les deux premiers matchs de la semaine pour Jayson, ça valait déjà la peine qu’on le mentionne tant le rookie a brillé et fait preuve d’une agressivité formidable. Même si ses stats de la semaine baissent avec un match plus compliqué pour lui comme celui à Portland, on retiendra qu’il a trouvé le moyen de sortir de sa boîte dans le dernier quart et contribuer au retour de l’équipe dans la partie.
  • Les Celtics ont gagné six matchs cette saison par un point d’écart. C’est le plus grand total pour une franchise cette saison. On peut voir ça positivement : les Celtics sont bons dans les matchs serrés – ou négativement, ils ont eu de la chance et devraient avoir moins de victoires. En tout cas ça fait des beaux matchs à regarder.
  • Malgré une adresse bien retombée ces derniers temps, 21 matchs de suite à 10 points ou plus pour Rozier. Le record appartient à Michael Jordan avec 866, mais comme LeBron James en est à 863 il est possible qu’il le batte avant Terry.
  • 55% de réussite pour Marcus Morris, même sur une courte période (trois matchs) c’est certainement assez rare pour être souligné. Peu de déchet offensif cette semaine pour une moyenne de 22,7 points, voilà une saillie offensive bienvenue.

L’action de la semaine :

Pas beaucoup de suspense sur la meilleure action cette semaine. Comme vous avez sûrement déjà vu ce trois points improbable de Morris pour offrir la victoire aux Celtics contre le Thunder voilà un angle original.

La semaine prochaine :

Suite et fin du road-trip avec deux matchs faciles qui pourraient assurer définitivement la seconde place pour les Celtics. On aura ensuite droit à un affrontement contre les Raptors, troisième de la saison mais qui n’aura sûrement pas la saveur escomptée en raison des absences côté Boston.

Sacramento Kings Kings2 dimanche 25 à 18h (minuit)

Phoenix Suns Suns2 lundi 26 à 22h (04h)

Utah Jazz Jazz2 mercredi 28 à 21h30 (03h30)

vs Toronto Raptors Raptors2 samedi 31 à 19h30 (01h30) 

Article rédigé par Guillaume Perrin, Léo Hurlin et Hugo Geindre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *