Marcus Smart « convaincu » qu’il reviendra en playoffs

Après avoir été opéré du pouce la semaine dernière, Marcus Smart, meneur des Celtics, a indiqué aux médias croire à un retour en playoffs.

Plus tôt dans le mois, alors que Boston affrontait les Pacers et qu’il plongeait sur un ballon, Smart a subi une déchirure du ligament collatéral ulnaire de sa main droite. Un spécialiste de la main basé à New York a ainsi préconisé une opération immédiate, en ne fermant pas la porte à un retour plus rapide encore qu’après les six à huit semaines de convalescence annoncés par l’équipe après l’opération.

« Je suis convaincu que je reviendrai pour les playoffs, Smart a-t-il ainsi confié lundi dernier avec un bras pourtant totalement en écharpe, alors qu’il organisait une soirée annuelle de levée de fonds pour sa fondation (YounGameChanger Foundation). C’est un des tous meilleurs docteurs de la main qui m’a reçu, et l’opération s’est parfaitement déroulé. Elle m’a dit que c’était mieux de le faire maintenant. Plus vite je le faisais, plus vite je revenais. »

Il poursuit :

« J’ai vraiment, vraiment, vraiment hâte de revenir, je ne sais pas encore quand je pourrai mais j’espère que ce sera au plus tôt possible, comme je disais. J’espère et je crois que l’équipe réussira à bien gérer tout ça afin qu’ils puissent à nouveau compter sur moi. »

Smart a également expliqué qu’il pensait simplement s’être fait une entorse en heurtant violemment le parquet pour rattraper une balle perdue contre Indiana. Mais, une fois que sa main avait dégonflé, les tests ont révélé des dommages ligamentaires. Smart a alors examiné ses options afin de pouvoir continuer à jouer jusqu’à la fin de saison régulière, mais des docteurs lui ont fait comprendre qu’il risquait d’aggraver la blessure et de n’être vraiment plus en mesure de jouer.

« La première chose, c’était de savoir si la blessure pouvait être aggravée, a-t-il raconté. Lorsqu’on a été consulter une deuxième spécialiste, on a eu la même réponse : ‘Le ligament est complètement déchiré. Il n’y a rien d’autre à faire.’ Donc après, j’ai demandé : ‘OK, et est-ce possible que je joue avec cette blessure et que je me fasse opérer plus tard ?’ Ça a été discuté, jusqu’à ce que la spécialiste coupe et dise très franchement : ‘Si c’était moi, je me ferais opérer tout de suite. Plus vous attendez, plus ce sera douloureux et plus il y aura de complications. Vous devriez faire cela maintenant, et il y a une chance que vous puissiez revenir encore plus tôt que ce que vous imaginez.' »

Smart a tout de même refusé de donner un planning de convalescence, tout en laissant entendre qu’il n’essaierait pas de précipiter quoi que ce soit. Il a noté ceci :

« Je vais tout simplement attaquer ce processus de convalescence comme j’ai attaqué les précédents et essayer de revenir aussi fort que possible. »

Il a par ailleurs appris aux reporters présents qu’il s’était entraîné avec Gordon Hayward lundi dernier, au gymnase des Celtics.

« C’est super de le voir marcher et tout. Ça me fait un partenaire d’entraînement. »

Même si les Celtics ont fermement répété qu’un retour d’Hayward cette saison était improbable, Brad Stevens réaffirmant encore ce mois-ci qu’il « ne jouera pas cette année », les fans de l’équipe ne vont pas pouvoir s’empêcher d’imaginer Smart et Hayward se motivant mutuellement dans leurs processus de convalescence avec la perspective de revenir en playoffs.

Une idée qui a fait rire Smart.

« Non, on n’a vraiment pas parlé de ça. C’est un peu sensible, c’est mieux de prendre tout ça un jour après l’autre. »

En ce qui le concerne, Smart a réfuté avoir ne serait-ce que songé à la probabilité que, s’il ne revenait pas avant la fin de saison de Boston, il puisse avoir joué son dernier match en vert. Même s’il a mis des arguments très convaincants sur la table lors de sa série de matchs post-All Star Game, alors qu’il revenait d’une autre blessure à la main, Smart sera restricted free agent cet été.

« Mon plus grand souci, c’était l’opération, et maintenant c’est d’être prêt lorsque je reviendrai, a-t-il rétorqué. Donc non, je n’ai pas vraiment réfléchi à cette possibilité. »

Les Celtics sont actuellement privés de Smart, Hayward, Daniel Theis (dont la saison est terminée après une opération du genou la semaine dernière, Jaylen Brown (commotion cérébrale) et Kyrie Irving (douleurs au genou). Les cinq joueurs ne prendront pas part au match de mardi contre le Thunder. Smart a avoué que voir l’équipe devoir composer avec cette avalanche de blessures était peinant, mais également qu’il croyait en leur capacité à bien soigner les corps et redresser la barre avant les playoffs.

« C’est cruel, surtout quand on a le sentiment qu’on pourrait être présent, qu’on pourrait aider l’équipe de plusieurs façons, a-t-il déploré. Quand on est sur la touche, il n’y a rien qu’on puisse faire, et ça c’est dur à encaisser. »

Traduction de l’article d’ESPN « Marcus Smart vows to ‘attack’ rehab, return for playoffs » par Léo Hurlin et Guillaume Perrin

One Comment

  1. temp

    3 avril 2018 at 20 h 37 min

    Que dire A bientôt 38 ans . Il vieillit bien Alejandro Valverde , c est assez troublant quand même . Il a refait du jus durant ces derniers mois , en raison de sa blessure et de sa convalescence . Moi je veux bien , enfin certains le disent , mais dautres aussi ont fait du jus pour dautres raisons et ils sont transparents . Une fois de plus il a fait ce quil a voulu , laissant tout le monde derrière, lâchant son dernier rival dans un faux plat . Avec un collant semis long type corsaire notre bonhomme vole . Donc dans les Ardennaises une roue à suivre , Valverde bien sur . Calmejane 8ème , belle place pour notre jeunot .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *