Bilan de la semaine 24 : ils ne s’arrêtent plus (53-23)

Suite et fin d’un road-trip compliqué, affrontement avec le leader de la conférence Est, de nouveaux absents à tous les matchs, et alors ?

Les matchs de la semaine :

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution de l’écart au score.

 Sacramento Kings 93 – 104 Boston Celtics 

A retenir : les Celtics abordent ce match avec Jaylen Brown mais sans Marcus Morris. Après avoir livré une prestation apathique en défense et avoir accumulé les pertes de balle lors de la première mi-temps face à des Kings loin d’être ridicules, Boston serre la vis en seconde période pendant que Terry Rozier prend feu. À la clé, un career high de 33 points grâce à un 8/12 derrière l’arc, agrémenté de cinq rebonds et cinq interceptions.

 Phoenix Suns 94 – 102 Boston Celtics 

A retenir : toujours sans Morris, l’équipe débarque en back-to-back dans l’Arizona mais se montre très vite au-dessus des débats, bien portée par un Jayson Tatum très agressif. Malheureusement, les Celtics laissent fondre une avance de 20 points comme neige au soleil et voient même les Suns prendre brièvement l’avantage en début de troisième quart. Les hommes de Brad Stevens repassent devant et ne seront plus réellement inquiétés.

 Utah Jazz 94 – 97 Boston Celtics 

A retenir : pour conclure ce road-trip déjà réussi, les Celtics se rendent à présent dans l’Utah. Cette fois-ci, c’est Al Horford qui s’ajoute à la liste des blessés. Après une première mi-temps assez disputée, le Jazz affiche une dizaine de points d’avance en troisième quart. Stevens décide alors d’aligner un frontcourt Aron Baynes/Greg Monroe/Semi Ojeleye probablement inédit et une défense en zone 2-3. Le choix s’avère payant, et Rozier sort de sa boîte pour inscrire deux énormes tirs à trois points qui remettent vraiment Boston dans le match, avant que Brown n’inscrive un superbe game winner derrière l’arc.

 Boston Celtics 110 – 99 Toronto Raptors 

A retenir : Boostés par leur road-trip parfait, de plus en plus à l’aise dans l’exécution et bien aidés par des Raptors catastrophiques dans le money-time contre la défense en zone (qui commence à devenir le joker spécial de Stevens), les Celtics, toujours aussi diminués, s’imposent contre les Raptors et relancent la course à la première place de conférence.

 


Quelques remarques :

  • les progrès de Jaylen Brown aux lancers-francs : depuis le All-Star Break, il tourne à 32/37 dans l’exercice, soit 89,7% de réussite, ou 3,2 tirs réussis sur 3,5 tentés par match. Il expliquait en début de mois avoir travaillé sur sa concentration, son rythme cardiaque et sa respiration dans l’exercice, et il l’a prouvé. Son éthique de travail est décidément impressionnante.
  • que faire de Greg Monroe dans les semaines à venir ? C’est une question qu’il va falloir se poser, car Monroe entre en jeu en tant que spécialiste au poste bas et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa production est assez inconstante et son jeu va souvent à contre-courant de ce que l’équipe essaie de faire. La seule chose qui ne change pas, c’est son niveau en défense qui le rend cible des adversaires. Ce sera problématique en playoffs, d’autant qu’on voit mal comment Stevens pourrait se passer du joueur : avec la blessure de Daniel Theis, l’effectif n’est pas franchement surchargé poste 5.
  • les pourcentages de Rozier : remplacer Kyrie Irving au pied levé n’est pas tâche aisée et Rozier s’en tire certainement du mieux qu’il peut, mais il va tout de même falloir surveiller sa réussite. S’il a fini à 12/16 contre Sacramento, il a toutefois enchaîné par un 4/16 à Phoenix et un 4/15 à Salt Lake City avant de redresser la barre avec un 8/17 face aux Raptors. Il tourne à 39,1% sur 15,4 tirs de moyenne depuis le dernier match de Kyrie contre les Pacers. Au final, il se montre dernièrement plus efficace au 3P% qu’au FG%.
  • les pourcentages de Kyrie, justement : puisque sa saison régulière est terminée, on peut rapidement remarquer qu’il a livré sa meilleure saison au FG% (49,1) et sa deuxième meilleure au 3P% (40,8), sachant que les tirs extérieurs représentent désormais 38,8% de son volume de tirs contre 32,6% l’an dernier.
  • Marcus Morris hausse le ton : 21, 30, 20 et 25 points, ce sont les quatre dernières copies rendues par Morris. Plus de deux matchs consécutifs à 20+ points, c’est une première en carrière pour lui et ce n’est même pas un poisson d’avril. Il hausse clairement son niveau de jeu ces temps-ci, et semble de mieux en mieux s’intégrer au jeu offensif : depuis le dernier match d’Irving, il tourne à 21,9 pts à 50% (51,4% derrière l’arc) et 6,3 rebonds. On retiendra également son éjection à dix secondes de la fin contre Toronto ponctuée d’une petite tape sur les fesses d’un arbitre (là non plus, ce n’est pas un poisson d’avril).

L’action de la semaine :

Pas très dur de trouver les actions de la semaine en ce moment puisqu’il y a au moins un game winner par semaine.

La semaine prochaine : 

Avant-dernière semaine de la saison, 100% conférence Est et assez diversifiée avec un adversaire possible du premier tour, un concurrent direct et une équipe qui tanke.

@ Milwaukee Bucks Bucks2 mardi à 20h (02h)

Toronto Raptors Raptors2 mercredi à 19h (01h)

vs Chicago Bulls Bulls2 vendredi à 19h30 (01h30)

Article rédigé par Léo Hurlin, Guillaume Perrin et Hugo Geindre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *