Kyrie Irving : « Je veux me racheter et viser le titre »

En pleine tournée promotionnelle pour le film Uncle Drew dont il est la star, Kyrie Irving était hier disponible auprès de plusieurs médias couvrant les Celtics. Il est ainsi revenu sur la saison qui vient de s’achever pour le reste de l’équipe, et a évoqué son futur immédiat avec Boston.

Dans la lignée de ses récentes déclarations sur son avenir, Irving est tout à fait logiquement resté évasif sur le moyen terme mais a tout de même montré tout le respect qu’il porte à ses coéquipiers comme au coaching staff et au management de l’équipe.

Il est d’abord revenu sur sa fin de saison brutale :

« Pour arriver à ce niveau, j’ai dû travailler très dur, a-t-il commencé par rappeler. Vers le All-Star Break, on commençait à avoir une vraie identité d’équipe, donc quand c’est arrivé, c’était inattendu et ça m’a fait de la peine, parce que tout ce que je voulais qu’on parvienne à accomplir ensemble, et moi, individuellement, étant un des leaders de l’équipe, allait devoir être remis à plus tard. J’ai dû me résoudre à voir la suite de l’extérieur, quelque part, et évidemment ça n’avait rien à voir, mais je suis tout de même si fier de nos gars et de ce qu’ils ont réussi. »

Avant de poursuivre à leur sujet :

« Sincèrement, je suis vraiment content qu’ils aient tous pu se rendre compte de ce qu’ils étaient capables de faire avec un tel enjeu. J’ai toujours dit qu’ils étaient exceptionnels. Certaines de leurs stats n’étaient peut-être pas mirobolantes pour les observateurs extérieurs, mais ils étaient bien dedans en permanence. Et puis, lorsqu’ils ont eu cette opportunité de prendre les rênes de l’équipe en main, on l’a tous vu, ils ont su le faire à merveille. On a pu voir que certains seraient des stars de cette ligue durant les années à venir. »

Kyrie a ensuite offert plus de détails, ouvrant également la conversation sur sa place dans cette équipe et son avenir :

« Clairement, on l’a vu, Terry [Rozier] a le niveau d’un titulaire NBA, et ça annonce une dynamique de folie [avec mon retour]. JT [Jayson Tatum] et JB [Jaylen Brown], ou encore Marcus [Smart] qui revient et qui se jette sur le parquet alors qu’il revenait d’une blessure au pouce… On rêve tous d’un groupe avec ce genre d’attitude et d’efforts. Et puis Al [Horford], évidemment, notre clé de voûte, et quand je pense que maintenant on va récupérer Gordon [Hayward] en plus… J’ai hâte, sincèrement, je me réjouis d’avance. Ce qui rend le tout encore plus réjouissant, en plus, et qui vient ajouter au challenge, c’est qu’on a clairement de quoi prétendre au titre. Nos jeunes ont eu une vraie expérience que d’autres jeunes dans cette ligue n’ont pas forcément. Ils ont gagné beaucoup d’expérience et ça ne pourra être que bénéfique. Les entraînements vont être super intenses, et c’est tout ce qu’on souhaite quand on est un compétiteur, donc j’ai hâte d’y être. »

Toutefois, avant de penser à la saison prochaine, c’est un été comme toujours bien chargé qui attend les Celtics. Irving est notamment éligible à une prolongation de contrat avant son option pour l’été 2019. Est-ce une possibilité pour lui ?

« Non. D’un point de vue contractuel ou financier, ça n’aurait vraiment aucun sens pour moi. »

En effet, Irving laisserait plusieurs dizaines de millions de dollars sur la table en faisant ça : une extension signifierait quatre ans de contrat pour un montant total de 107 millions de dollars, soit potentiellement 80 de moins que s’il attendait l’été 2019 et déclinait alors son option.

Sans surprise, Kyrie préfère donc logiquement se concentrer sur sa prochaine année. Et ce, même si ce devrait être la dernière de son contrat actuel :

« Tout ce sur quoi je me concentrerai l’an prochain, c’est sur le titre. Je ne pense pas que [ces histoires de contrat] m’affecteront, je fais et je ferai tout mon possible pour écarter tout ça et me concentrer sur la tâche qui nous attend. »

Et, s’il sait que ces histoires de contrat ne seront jamais bien loin, Kyrie ne manque effectivement pas de remettre l’équipe au cœur de la conversation :

« J’espère qu’on pourra limiter tout ça à une question par jour, glisse-t-il. Mais bon, évidemment, je ne peux rien faire à ce sujet. Mais je pense que vous pouvez le voir, j’aborde cette saison prochaine avec pour objectif de me racheter et rien d’autre. Je veux reprendre ce processus d’intégration avec le reste de mes coéquipiers et n’avoir que le titre en tête. Il n’y a rien d’autre qui m’importe. Tant qu’on ne sera pas [à ce stade de la saison], je ne pourrai pas vraiment répondre à toutes ces questions. Je suis tout à fait convaincu que c’est une discussion que j’aurai avec le management, mais ça ne sera pas tout de suite. »

Avec les dirigeants, justement, où en est-il ?

« Je suis vraiment chanceux de pouvoir avoir des conversations avec le management, le coaching staff, le dialogue est vraiment ouvert quant à la direction qu’on emprunte, chacun autour de la table a quelque chose à apporter aux autres. Et je les remercie de m’inclure dans ces conversations. Au final, c’est un business et les propriétaires, les dirigeants, feront ce qu’ils estiment être le mieux pour le futur de cette équipe, et je les soutiens entièrement dans cette démarche. On verra bien. »

À titre personnel, la possibilité d’avoir ces discussions avec Danny Ainge notamment semble beaucoup compter pour Irving :

« Ça facilite tout. Les spéculations extérieures sont inévitables, bien sûr, donc je n’essaie même pas de garder le contrôle là-dessus. J’essaie de me concentrer sur l’essentiel, sur ce dont nous avons besoin pour l’an prochain, de déterminer ce que nous avons actuellement au sein du groupe, ce dont nous sommes capables, ce que nous devons en quelque sorte corriger ou accomplir, et tout part de là. »

De manière globale, Kyrie retrouve en tout cas des valeurs qui comptent pour lui dans cette franchise :

« De la cohérence, de l’authenticité, de l’honnêteté, tout ce qu’on accomplit en tant qu’équipe, organisation, il y a quelque chose de plus grand que les individualités. On tire tous dans ce même sens. »

« Et des jeunes qui ont ce moteur, ce désir d’être des grands. Je suis plus que fier de ce qu’ils ont vécu. Enfin, ils sont allés jusqu’au Game 7 des pu*ains de Finales de Conférence quoi ! »

De quoi lui donner définitivement hâte de revenir :

« J’ai vraiment hâte qu’on se retrouve tous cet été, qu’on prenne la température du truc. Bien sûr, je vais mettre en place quelques sessions au fil de l’été, mais pour le moment, ils ont vraiment mérité leurs vacances. De mon côté, j’ai encore du travail pour ma préparation, mais ils méritent d’avoir du temps à eux avant qu’on se remette au boulot. »

Article rédigé par Léo Hurlin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *