Rondo dresse son bilan personnel de cette saison

Michael Perez / AP

Après qu’il ait passé quasiment un an sur la touche pour récupérer d’une grosse opération du genou, personne ne s’attendait à ce que Rajon Rondo transforme les médiocres Celtics 2013-14 en une équipe digne de jouer les playoffs. Tout ce que le fan lambda pouvait espérer, c’est que le meneur All-Star des verts retrouve le rythme et se rapproche du niveau qui était le sien avant sa terrible blessure.

Avec 25 victoires pour 57 défaites, les Celtics terminent certes logiquement parmi les pires équipes de la ligue mais cette saison aura au moins permis à Rondo de disputer 30 matchs pour (se) rassurer, 30 matchs au bout desquels il cumule des moyennes de 11,7 points et 9,8 passes décisives en 33,3 minutes de jeu.

Pour le Boston Globe, il livre ses conclusions sur cette saison unique en tous points, et s’étend sur une facette de sa personnalité assez méconnue :

Quel bilan tirez-vous de votre saison, sur le plan personnel et en sachant que vous n’étiez pas à 100% de vos moyens ?

Insuffisant. Je ne souhaite qu’une chose, retrouver mon ancien niveau de jeu et une bonne condition physique. Sans training camp, avec si peu d’entraînements, ça n’a pas été facile pour moi de reprendre la compétition. Je trouve que je ne m’en suis pas trop mal tiré, comparé aux autres qui ont eu six ou sept mois d’entraînement de plus que moi. Mais un an sans jouer, ça laisse des traces.

C’était votre première saison en tant que capitaine. Qu’est ce que cela vous a appris sur vous-même ? 

La patience. Je dois être plus indulgent.

Avec qui ? Vous, ou vos coéquipiers ?

Tout le monde. Eux, moi, le basket en général. Mais surtout avec mes plus jeunes coéquipiers. Ça fait huit ans que je suis dans cette ligue, je sais que tous les joueurs n’ont pas mon recul ou une vision aussi globale du jeu que moi. Donc, je crois que ça m’a permis de comprendre qu’il fallait que je reste patient, que j’aide les gars en allant à leur rythme pour qu’ils soient plus à l’aise, que j’apprenne à mieux analyser les vidéos… Bref, que je pouvais devenir plus professionnel.

Wyc Grousbeck, l’un des propriétaires, a récemment laissé entendre qu’il pourrait y avoir beaucoup de changement cet été. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

J’ai déjà vu pas mal de choses changer ici. Je sais que cette équipe veut gagner. Ils ont une recette qui a déjà fonctionné. J’ai déjà vécu ça. Je me souviens de la dernière saison à plus de 50 défaites et des efforts accomplis durant l’été pour tout améliorer. Je ne sous-estime ni Wyc, ni Danny, ni leurs projets.

Certains joueurs, tels que Kobe Bryant, ont exprimé leur désir d’être impliqué dans les réflexions, les prises de décisions. etc. Cela vous intéresse-t-il ?

Oui, c’est clair. Je veux qu’on me mette au parfum de ce qu’il se trame. Danny le fait : il me donne les noms qu’il cible un peu avant le All-Star Weekend, par exemple. Et même si cette année, rien n’a abouti, il en a parlé avec moi. Ils ne m’ont rien caché.

Les Celtics ont deux premiers tours de draft cette année. Vous préoccupez-vous de savoir quels joueurs seront sélectionnés ? Avez-vous des suggestions ?

Je ne m’y connais pas vraiment en basket universitaire, mais de ce que j’ai vu, aucun des candidats à la draft ne me semble vraiment capable de révolutionner la ligue. Je n’ai pas regardé grand-chose avant la March Madness. Enfin, à part Kentucky, bien sûr.

Fin février, vous vous étiez plaint de faire l’objet de nombre de rumeurs. Comment allez-vous aborder l’été de ce point de vue-là ?

L’intersaison n’a rien à voir. Il n’y a pas de matchs. Bien sûr, tout le monde bosse sur son jeu mais il n’y a pas d’enjeux immédiats. Du coup, j’arrive toujours à profiter de l’été, parce que je suis chez moi et si quelque chose doit se produire, ainsi soit-il. C’est quelque chose que je ne peux pas contrôler. Mais c’est différent : au moment de la date butoir pour les transferts, on est en pleine saison. On n’a aucun recul, on doit faire avec et on ne peut pas se permettre d’accuser le coup, contrairement aux intersaisons où on a bien plus de temps. Même si, émotionnellement, ça risque d’être dur à vivre, on a quelques mois devant nous pour nous ajuster. La transition est moins brutale qu’en pleine saison.

La prochaine saison sera la dernière de votre contrat avec les Celtics. Quel dénouement espérez-vous ? Qu’est-ce que l’équipe pourrait faire pour vous séduire ?

Je ne sais pas trop. Je n’ai pas vraiment envie d’évoquer ce sujet pour l’instant, parce que je sais qu’on me posera des milliers de questions l’an prochain. Je préfère me réserver pour cette période-là.

Je me suis toujours demandé quelque chose : vous faites beaucoup pour des œuvres de charité, mais n’en faites jamais grand bruit. Pourquoi ?

Ce n’est pas quelque chose dont on doit se vanter. Enfin, pas pour moi, mais chacun est différent. Je crois que donner de son temps pour les autres, ça doit venir du cœur, et je pense qu’il ne faut pas le faire pour obtenir l’attention des médias. Les remerciements des gens que j’aide me suffisent. Je ne le fais pas pour que la NBA me mette en lumière, je le fais par conscience personnelle. Je le fais car j’en ai envie et parce que des gens en ont besoin. Pas pour faire parler de moi. Partout dans le monde, des gens font ça chaque jour et on n’entend pas plus parler d’eux que ça. Il y a des bénévoles aux quatre coins du monde qui en font bien plus que moi. J’ai beaucoup de chance dans la vie, je n’ai pas besoin qu’on me félicite quand je viens en aide aux autres.

Mais ne pensez-vous pas que si les gens savaient tout cela, leur opinion de vous serait bien meilleure ?

Je n’en ai strictement rien à faire de ce que l’on pense de moi. Mes proches me connaissent et savent que je ne triche pas. Ceux qui ne me connaissent pas peuvent dire ce qu’ils veulent, ça ne m’empêche pas de dormir. Ils pensent que je suis une mauvaise personne ? C’est leur problème. La plupart ne me connaissent qu’à travers leur télé.

Je demandais ça tout simplement car c’est rare que les choses se fassent comme ça de nos jours, surtout avec la NBA qui envoie très en avance des communiqués de presse pour informer de la tenue de ce genre d’événements.

Comme je l’ai dit, je pense que ça doit être sincère et non calculé. Mais je sais que tout le monde ne voit pas les choses comme moi. Dans la vie, j’essaie de faire ce qu’il faut quand c’est possible. Que j’aide 20 ou 100 personnes, ce n’est pas le plus important. La seule chose qui compte, c’est que ça leur change la vie. Quand j’étais gosse, je n’avais pas grand-chose et j’ai pu réussir. C’est pour ça que je donne autant que possible en retour.

Traduction de l’article du Boston Globe « Q&A with Rajon Rondo » par Léo Hurlin

19 Comments

  1. Len_Bias

    22 avril 2014 at 19 h 00 min

    Ahah, Rajon, le meneur parfait !
    Reviens au top la saison prochaine !
    Sinon merci de l'interview les gars, ça fait plaisir.

    • 6zygy

      22 avril 2014 at 19 h 34 min

      Pas de quoi, on est là pour ça ! Merci de nous suivre, les commentaires font toujours plaisir.

      • Len_Bias

        22 avril 2014 at 19 h 48 min

        Derien,
        Perso je pensains qu'il faudrait recruter un ou deux gars (bénévoles biensur ^^) pour pouvoir essayer de sortir plus d'articles, par forcément des traductions mais des analyses sur Boston les joueurs toussi toussa pour faire plus d'articles car c'est dur d'attendre ^^
        Après je savais que vous n'avez surement pas le temps (boulot, études, famille, sport..)

        • NastyNas_Celtic

          22 avril 2014 at 20 h 27 min

          Tout à fait d'accord ! Surtout qu'il y a pléthore de Celtics fan qui n'attendent que ça !!

          • Len_Bias

            22 avril 2014 at 20 h 28 min

            Je savais que tu serais d'accord Nas ^^

        • 6zygy

          22 avril 2014 at 22 h 07 min

          Ce serait certainement pas une mauvaise idée, on avait les résumés du Dr Lucky mais il a eu quelques problèmes personnels. Je ne sais pas s'il poursuivra le partenariat l'an prochain mais je l'espère, ça fait au moins un post régulier. Pour le reste, on a déjà tenté plusieurs formules (surtout sur l'ancienne version du blog) mais ça n'a jamais vraiment donné lieu à des retours donc on s'est lassés… Mais je note la suggestion, faut voir si on trouve des gens qui s'expriment bien, qui sont motivés surtout.

          • Guiggs00

            22 avril 2014 at 23 h 33 min

            Salut 🙂
            Ne vous découragez pas, je pense qu'il y a beaucoup de monde qui comme moi lisent tout et ne commentent (presque) jamais. Vous faites du bon boulot !

          • 6zygy

            23 avril 2014 at 11 h 28 min

            Merci d'avoir pris le temps de nous le faire savoir !

          • Len_Bias

            23 avril 2014 at 16 h 21 min

            Ouais je comprends..
            Au niveau des gens qui s'expriment bien, tu en as quelque uns sur Busa (fan des Celtics biensur). Des mecs comme le Doc, Palmier ou autre..
            Après oui, ça serait cool qu'il y ait un peu plus de commentaires !
            En tout cas continuez, j'aime beaucoup ce site

          • 6zygy

            23 avril 2014 at 22 h 33 min

            On sait que ça prend du temps, on commence à peine à être satisfaits des feedback sur notre Facebook donc les commentaires ici, on est loin d'atteindre un niveau qui nous convient. Mais c'est cool de voir qu'il y a des échanges.

            Merci, à mon avis on n'est pas prêts d'arrêter !

  2. NastyNas_Celtic

    22 avril 2014 at 19 h 29 min

    Tout est dit !

    • Len_Bias

      22 avril 2014 at 19 h 46 min

      Ouais Nas !

      • NastyNas_Celtic

        22 avril 2014 at 20 h 12 min

        Ca faisait bien longtemps qu'on a pas eu d'article (en même temps on fait pas les PO ^^') mais cet article ravira tous les Celtics fans !!!

        Message aux rédacteurs : pourriez vous poursuivre les articles sur les Agents libres svp histoire qu'on discute de ça tous ensemble et notamment du poste de SF et surtout de C !!

        • Len_Bias

          22 avril 2014 at 20 h 15 min

          Yep, ça serait cool !

        • 6zygy

          22 avril 2014 at 22 h 05 min

          Je transmets à Louis qui s'en occupait. Il a été pas mal pris ces derniers temps.

          • NastyNas_Celtic

            24 avril 2014 at 18 h 43 min

            Cimer !

  3. Greenpierce

    23 avril 2014 at 12 h 59 min

    "C’était votre première saison en tant que capitaine. Qu’est ce que cela vous a appris sur vous-même ?
    La patience. Je dois être plus indulgent. "

    J'espère qu'il va être encore patient la saison prochaine. Car à part miracle, je pense pas qu'on va jouer le titre. Il sera FA en juillet. C'est à Danny de lui proposer un beau projet pour qu'il resigne avec nous. En tout j' y crois.
    Parket/Wiggins à la draft + un pivot ( élément PRIORITAIRE de cet été ) et on est repartis comme en 40 🙂

    • 6zygy

      23 avril 2014 at 13 h 09 min

      Je ne pense pas qu'il faisait allusion à la situation médiocre de l'équipe, car de l'avis de tous les beat writers, il adhère à 200% au projet et s'entend à la perfection avec Stevens. Je suis très confiant.

      Parker serait mon choix idéal pour cette draft mais à moins d'un pick top 3 c'est mission quasi-impossible… Mais sinon oui un pivot serait très bienvenu, pour soulager Sullinger. Et sachant que Stevens a clairement indiqué ce manque d'un rim protector, on peut s'attendre à ce que le front office en cible quelques-uns.

  4. seattleseahawksfrance

    23 avril 2014 at 22 h 20 min

    L'interview est intéressante ! Il a réussi son retour avec l'équipe contrairement à beaucoup d'autres. Je sens que sa prochaine saison sera de très haut niveau.

    Et good job les gars.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *