Comment la second unit et Brad Stevens ont battu les Pacers ?

À l’aube de la saison 2014-2015, le statut de Phil Pressey était très indécis. Avec l’ajout d’Evan TurnerMarcus Thornton et Marcus Smart aux starters déjà présents (Rajon Rondo et Avery Bradley), le rôle de porteur d’eau en bout de banc semblait tout destiné au jeune sophomore, dont le contrat a été garanti cet été et a été ensuite préféré à Will Bynum. Avant le match de la nuit dernière, le meneur de poche des C’s n’avait disputé que trois minutes sur l’ensemble des quatre matchs, toutes disputées à Houston dans un match où Boston n’a pas existé et s’est largement incliné. Malgré cela, Brad Stevens a décidé hier soir de faire confiance à son troisième meneur à la fin du troisième quart-temps. Intelligent, Pressey a bien compris que c’était SA chance, l’a saisie et n’a pas déçu. 

Pressey est rentré dans le match alors qu’il restait exactement 3 minutes et 21 secondes à jouer dans l’avant dernier acte. À ce moment du match, les Celtics étaient menés de trois points par des Pacers revigorés depuis la mi-temps. Le cinq de départ n’a pas réussi au retour des vestiaires à réitérer son bon début de match, et c’est à ce moment que Brad Stevens s’est tourné vers son banc. La second unit, en difficulté jusqu’à ce moment, en a alors profité pour infliger un 29-21 aux Pacers en douze minutes, laissant ensuite la place aux starters pour finir le boulot et remporter la victoire. Durant ce temps, Pressey a noirci la feuille de stats avec 5 points et 4 passes décisives, assortis de deux interceptions en douze minutes, en ne perdant le ballon qu’une seule fois.

Jusqu’à maintenant, Evan Turner a été le principal joueur à porter la balle dans la second unit, principalement quand Rajon Rondo a besoin de repos. Cependant, il semble trop en faire dans ce rôle, et ne trouve pas ses marques dans ces remplaçants qui ne manquent pourtant pas de scoreurs avec Marcus Thornton, Smart ou encore Brandon Bass. Si l’on ramène les statistiques à 36 min, Turner perd actuellement 4,2 ballons par match. Prenant ces données en compte, les Celtics ont plutôt besoin d’un meneur de jeu capable de tenir le ballon, dicter le rythme en attaque, faire circuler le ballon et trouver les coéquipiers les plus ouverts. C’est ici que Phil Pressey entre en scène.

S’il a été efficace ce vendredi, c’est simplement en jouant simple. Deux fois, il a pu trouver Brandon Bass pour un shot à mi-distance en sortie de pick and roll, ce qui constitue la plus grande force du jeu de l’intérieur à l’heure actuelle. Le défenseur passe en dessous de l’écran ? Pressey sanctionne alors d’un tir primé. Si la défense l’agresse ? Il attaque le panier et place un floater par-dessus Roy Hibbert, excusez du peu. C’est d’ailleurs grâce à ces actions que la second unit s’est vue allouée plus de temps de jeu que d’habitude, Stevens ayant décidé de leur faire confiance au vu de leur belle performance. Le petit meneur, destiné à jouer le garbage time uniquement cette saison, a hier amené une bouffée d’air frais au jeu des Celtics qui en avait terriblement besoin à ce moment du match, et a clairement été le facteur X de cette partie.

Trouver une second unit qui fonctionne bien et qui joue ensemble constitue un puzzle parfois infaisable pour certains coachs. Depuis le départ, Brad Stevens tente des choses, et continuera de tenter jusqu’à trouver LA rotation la plus performante. Certes, il a donné hier un temps de jeu inhabituel à Phil Pressey, mais également à Tyler Zeller. Sur les premiers et troisièmes quart-temps, l’ex pivot des Cavs a été la première rotation à sortir du banc, pour faire souffler Jared Sullinger. Cela a notamment permis à Zeller de passer la majeure partie de sa soirée sur le parquet en compagnie des starters et notamment de Rajon Rondo, permettant aux observateurs de voir que la relation entre les deux sur les terrains est belle et bien efficace. Surtout, cette nouvelle rotation a permis à Sullinger de s’exprimer aux côtés de joueurs avec lesquels il n’a pas l’habitude d’évoluer. C’est comme cela que Sully a scoré hier 13 de ses 17 points alors que Rondo, Bradley, Green et Olynyk étaient sur le banc. Lorsqu’il évolue avec les joueurs du banc, Sullinger devient clairement le meilleur joueur sur le parquet, et est donc beaucoup plus recherché par ses coéquipiers et l’attaque est basée sur lui, ce qui est différent lorsqu’il est associé à Rondo par exemple.

Si ces moves réalisés par Stevens hier paraissent subtiles, ils ont en réalité joué un rôle clé dans la réussite des Celtics hier soir. Dans le quatrième quart-temps, Sullinger et Pressey ont livré 16 points, 3 rebonds, 6 passes décisives et une seule perte de balle. Dans une soirée où les quatre autres starters présentaient un différentiel de -18 (Rondo -5, Bradley -2, Olynyk -2, Green -9), Pressey et Sullinger en ont terminé avec un +16 combiné (+8 chacun).

La second unit va prendre une autre allure désormais avec l’absence de Marcus Smart pour une durée de deux à trois semaines, mais Stevens va continuer de tenter des choses comme il l’a fait avec brio hier soir. Pour les prochains matchs, il va être intéressant de voir si Zeller est toujours le premier à sortir du banc, et si Sullinger va continuer de jouer avec les remplaçants habituels. Ensuite, quel rôle va jouer Phil Pressey durant l’absence de Marcus Smart ? Bien que l’absence de Smart soit relativement courte, son rôle va évoluer durant cette période, et il pourrait être amené à diriger la second unit. Nous verrons cela dès mercredi face au Thunder. En effet, le match de ce soir face aux Bulls risque d’être particulier, en l’absence de Rondo et Smart, les starters auront besoin de Sullinger, mais également de Pressey…

Traduction de l’article de Geoffrey Simpson : « Fitting the pieces together : Phil Pressey and Boston’s second unit » par Baptiste Godreau

2 Comments

  1. HFT

    8 novembre 2014 at 20 h 31 min

    Excellent article, merci les gars!

    • BaptmanXIV

      9 novembre 2014 at 9 h 53 min

      Merci à toi de nous lire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *