Match 1 : Cruel (0-1)

IT scott

Afin d’obtenir le boxscore complet de la rencontre, vous pouvez cliquer sur le lead tracker juste en-dessous du résumé du match. 

Cruelle défaite pour les Celtics hier soir à Atlanta, lors du match 1 de cette série. Complètement dominés en première mi-temps, ils ont réalisé ensuite un magnifique come-back pour finalement échouer à un petit point de leur adversaire… en perdant Avery Bradley sur blessure.

En première mi-temps, les Celtics n’étaient simplement pas là. Face à la meilleure défense de la ligue depuis le All-Star Break, ils n’ont trouvé aucune solution. De ce fait, abus de tir extérieur, jeu complètement forcé, balle qui ne circule pas… et un affreux pourcentage aux tirs (12-52, 23% !) alors qu’ils ont eu des tirs ouverts. En face, ça n’est pas flamboyant offensivement mais c’est efficace. Malgré une adresse moyenne, les Hawks ont parfaitement profité de la misère offensive des Celtics pour prendre le large. À la pause, les Celtics sont déjà dans le trou et ne commencent pas de la meilleure des manières cette série de playoffs. -17, 34-51 au score.

La deuxième mi-temps n’est pas vraiment du même calibre. Les Celtics, visiblement remontés, retrouvent de l’intensité, dictent enfin le rythme et vont trouver des paniers faciles. Ils inscriront 18 points dans la raquette dans ce troisième quart (contre 8 seulement en première mi-temps), 11 points en contre-attaque (0 en première mi-temps) et refaire ainsi leur retard derrière un énorme impact d’Amir Johnson. Dans le quatrième quart, les Celtics font jeu égal avec Atlanta, se payant même le luxe de prendre la tête pour la première fois de la soirée à la suite de plusieurs actions décisives de Marcus Smart. Malheureusement, -comme en saison régulière -, les Celtics vont manquer des occasions cruciales dans le money time et finalement s’incliner, 101-102. Cruel.

Capture d’écran 2016-04-17 à 03.59.42

MVP du match : 

Jeff Teague a tenu la baraque côté Hawks et sort MVP de ce premier match. Très habile face à Isaiah Thomas, adroit et redoutable de sang-froid dans le money-time, il a tué les Celtics. Au final, 23 points et 12 passes en ayant parfaitement tenu le rythme de la rencontre, alterné jeu à mi-distance pour lui ou jeu pour ses intérieurs.

Malheureusement, les Celtics n’ont pas eu trop de réponse pour lui. Face à un joueur si intelligent qui a exploité tous ses avantages de match-ups, les Celtics n’ont rien pu faire. A voir comment ils s’adaptent pour la suite de la série.

On a aimé :

– Marcus Smart : fantastique match de Marcus Smart qui a réalisé là l’une de ses performances les plus solides de la saison, au meilleur moment possible. Présent des deux côtés du terrain, il a réalisé plusieurs actions décisives notamment dans le quatrième quart-temps et a eu un impact énorme sur la rencontre. Au final, 29 minutes de jeu pour 15 points (dont 3-6 à trois points) et 5 rebonds malgré une entorse d’un doigt subie en première période. Pourvu que ça dure.

– Amir Johnson : tout comme Smart, Amir Johnson a joué un rôle très important dans le come-back. Pas des stats très impressionnantes (4 points – 8 rebonds) mais un impact sur le jeu, notamment défensif, qui a participé au changement de momentum dans le quatrième quart-temps. On en parlait comme d’une des clefs de la série, hier soir il a répondu présent.

– Isaiah Thomas : on avait quelques doutes sur Isaiah Thomas, visiblement pas en pleine santé à cause de son poignet et très souvent en difficulté contre Atlanta cette saison. Sa première mi-temps ne nous a pas vraiment rassuré, la deuxième beaucoup plus. Il a inscrit des gros tirs, exploité ses avantages en vitesse et conclut la rencontre à 27 points et 8 passes. Défensivement, il a également été intéressant malgré ses limites que l’on connait.

On n’a pas aimé :

– Le manque d’alternance dans le jeu : oui, face à ces intérieurs, ça sera dur de jouer au poste bas, pour n’importe lequel de nos intérieurs. Cependant, le jeu des Celtics a été complètement stéréotypé sur ce premier match, notamment en première mi-temps, chose que l’on n’a pas du tout eu l’habitude de voir cette saison. Là, ça ressemblait à : drive, passe à trois points puis deux options, soit tir soit nouveau drive et on reprend le même cercle, pour finir par un tir extérieur… très souvent raté.

– Jonas Jerebko : on va avoir besoin de beaucoup plus de Jonas Jerebko, et surtout de son adresse. Hier soir, il a fini la rencontre avec un très maigre 1-6 aux tirs (0-3 à trois-points), manquant des tirs particulièrement ouverts à des moments très importants du match. Dans une série où Sully risque d’être en grande souffrance face aux intérieurs mobiles adverses, il faut que Jerebko apporte plus que cela.

– Le rebond : dans la preview, nous avions ciblé le rebond comme étant la principale faiblesse des Hawks, un point sur lequel il fallait absolument appuyer. Hier soir, les Hawks ont remporté cette bataille 53 à 50 en prenant des rebonds offensifs cruciaux en fin de match. Tout simplement pas possible si les Celtics veulent espérer quelque chose sur cette série.

– Jae Crowder : malgré 14 points – 10 rebonds et 4 passes, Jae Crowder n’a pas été bon hier soir. Maladroit (5-16 aux tirs), il a également manqué des rotations défensives importantes et n’a pas su tenir ses un-contre-un. On pense notamment à l’une des dernières actions du match, où Teague le passe très facilement pour aller inscrire un lay-up. Face à lui, ça n’est pas censé être aussi simple. Malheureusement, Crowder ne semble toujours pas à 100%.

– La blessure d’Avery Bradley : plus que la défaite, qui n’est finalement pas si grave vu le déroulé du match, c’est la blessure d’Avery Bradley qui fait mal hier soir. Sur une action anodine (voir ci-dessous), a dû quitter ses coéquipiers. Une IRM est prévu demain matin mais à l’heure actuelle, on n’est pas vraiment confiant. Hier soir après la rencontre, Avery confiait qu’il a entendu un claquement dans sa jambe et ne pouvait pas marcher seul, sans l’aide de coéquipiers ou de béquilles. Il est possible que nous ayons assisté au dernier match de la saison d’Avery Bradley hier soir. Un énorme coup dur.

L’action du match

Ca se passe en bas de votre écran. Avery Bradley, en pleine course, est obligé de se stopper à cause d’une blessure musculaire. L’action du match, au vu des conséquences que cela pourrait avoir sur la suite de la série…

Désormais, dur de se projeter sur la suite de la série puisque l’absence de Bradley conditionne beaucoup de choses et notamment l’apport du banc. On se rappelle en début de saison de cette même absence qui avait complètement éteint Thomas car Turner n’apportait absolument pas le même spacing que Bradley aux côtés d’IT.

Malgré ce gros coup dur, on a de bonnes choses à tirer de la seconde mi-temps. La première, on la jette à la poubelle et on n’en parle plus. Par contre, les Celtics ont su installer leur jeu, trouver du jeu rapide et exploiter les match-ups adverses avec succès en deuxième période. Cependant, est-ce que cela peut durer sur l’ensemble d’une série et est-ce que les Celtics vont pouvoir garder le niveau de jeu affiché en deuxième mi-temps en l’absence de Bradley ? Est-ce que Kyle Korver restera à 1-10 aux tirs et 0-7 à trois points comme ça a été le cas hier soir ? Pas sûr. Prochain élément de réponse dans la nuit de mardi à mercredi pour le match 2 à Atlanta.

Article rédigé par Baptiste Godreau

2 Comments

  1. Charles_Rivers

    17 avril 2016 at 8 h 51 min

    Bradley a switch sur Teague en fin de match, ce qui a bien participé à notre retour dans le match. Il se blesse et ensuite Teague se remet à bien jouer…
    Je suis à peu près sur qu'on gagne sans cette putin de blessure.

  2. gerarducomptoir

    17 avril 2016 at 17 h 26 min

    Oui…

    Mais avec cette putin de blessure, je suis encore moins optimise qu'avant le début de la série

    Si on doit faire sans Bradley , on va vraiment souffrir face a Teague qu'il a comme tu le signale été le seul a pouvoir géner…

    Crowder pas a 100% et bradley bléssé…le tout au pire moment fait chier

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *