Semaine 1 : les Celtics entrent en piste (2-1)

BOSTON, MA - OCTOBER 26:  Lucky and the Celtics Dancers perform before the game between the Boston Celtics and the Brooklyn Nets at TD Garden on October 26, 2016 in Boston, Massachusetts. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement.  (Photo by Maddie Meyer/Getty Images)

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution du score.

Début de saison chargé pour les Celtics avec trois matchs en quatre jours, voyons comment ils ont attaqué cet exercice 2016-2017.

Les matchs de la semaine :

 

celtics Boston Celtics 122 – 117 Brooklyn Nets nets

screenshot-stats-nba-com-2016-10-27-10-24-31Résumé : Pour le premier match de la saison les Celtics reçoivent les Nets et comme la saison dernière c’est un match qui compte double. Après un départ tranquille, les Celtics prennent de l’avance grâce à un jeu collectif bien léché et une belle adresse. Dans les statistiques cela se traduit par 19 passes décisives à la mi-temps, dont 7 pour le seul Isaiah Thomas et 53,5% de réussite au tir. Au retour des vestiaires le même Thomas se mue en scoreur pour augmenter l’écart qui monte jusqu’à 23 points malgré la défense très discutable des joueurs de Boston tout au long du match. Mais soudainement les Celtics reprennent leurs mauvaises habitudes de la saison dernière et se décomposent totalement devant le pressing tout-terrain des Nets. Ils enchaînent les pertes de balles alors que leurs adversaires enquillent les trois points. L’écart fond comme neige au soleil malgré le retour du cinq titulaire de Boston sur le terrain, jusqu’à n’être plus que de 3 points. Heureusement Bogdanovic puis Hamilton ratent deux trois points consécutifs et Boston finit par s’imposer.

 

bulls Chicago Bulls 105 – 99 Boston Celtics celtics

screenshot-stats-nba-com-2016-10-28-13-46-11

Résumé : Dès le lendemain, les Celtics partent se mesurer aux Bulls à Chicago. L’entame du match est difficile pour Boston, qui se laisse distancer rapidement, pour être mené de 10 points déjà à la fin du premier quart. La suite est meilleure pour les verts qui, sous l’impulsion de Bradley (12 points en première mi temps), reviennent au contact. Mais en face, Wade et Butler résistent, et c’est sur un trois points au buzzer de ce dernier que s’achève la première mi-temps. Au retour du vestiaire, Stevens décide de remplacer Johnson, très discret, par Tyler Zeller pour débuter la mi-temps. Choix judicieux, puisqu’il apporte 6 points rapide et quelques rebonds. Boston se rebiffe, reviens dans le match, et prend même l’avantage en milieu de quart (le seul du match). La dernière période est pleine de suspense. Chicago prend le large grâce à Wade et Carter-Williams, mais c’est sans compter sur Isaiah Thomas qui enchaîne sept points pour remonter à -3. Les Bulls calent, et Boston a des occasions de passer devant, malheureusement infructueuses. Chicago s’impose donc devant son public 105-99. Malgré une excellente adresse des Celtics (50% contre 39.1% pour Chicago), les Bulls ont dominé la bataille aux rebonds (55 à 36).

hornets Charlotte Hornets 98 – 104 Boston Celtics celtics

nba-com-stats-boston-vs-charlotte-saturday-october-29-2016

Résumé : Pour leur troisième match en quatre jours, les Celtics se rendent à Charlotte affronter les Hornets. Ils démarrent parfaitement en bombardant de loin, les 15 premiers points inscrits le sont grâce à des trois points. Ils sont bien aidés en cela par la défense de Charlotte qui laisse beaucoup de tirs ouverts derrière l’arc par peur d’Al Horford à l’intérieur. Mais Brad Stevens décide de continuer avec ses rotations très larges et lance cinq remplaçants en même temps sur le terrain, très en difficulté ils vont laisser Charlotte se rapprocher jusqu’à recoller au score. Les Celtics regagnent tout de même les vestiaires avec trois points mais tout est à refaire. Le troisième quart-temps est assez équilibré mais tourne à l’avantage des Hornets qui entament le dernier quart avec une légère avance et on semble se diriger tout droit vers une fin de match serrée. C’était sans compter sur Avery Bradley qui décide de parachever son énorme match en inscrivant 14 points dans les dernières douze minutes pour guider les Celtics vers une victoire finalement assez nette. On notera que suite au problème de faute de Johnson, Stevens a donné quelques minutes à Jordan Mickey qui s’est montré plutôt intéressant. À voir si l’expérience est renouvelée.

Prev1 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *