Semaine 4 : en attendant Horford (7-6)

Golden State Warriors v Boston Celtics

Alors que l’absence d’Al Horford commence vraiment à durer, les Celtics attaquent une semaine contrastée entre deux premiers matchs abordables et deux suivants plus compliqués.

Les matchs de la semaine :

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution de l’écart au score.

pelicansNew Orleans Pelicans 106 – 105 Boston Celtics celtics

screenshot-stats-nba-com-2016-11-17-11-12-05

Résumé : Pour commencer la semaine, les Celtics se rendent à la Nouvelle-Orléans pour affronter les Pelicans. Ils démarrent plutôt bien le match, sous l’impulsion d’Avery Bradley, mais ne parviennent pas à creuser l’écart. À la place, c’est même New-Orleans qui vire en tête dans le deuxième quart sous l’impulsion du banc. L’écart grimpe jusqu’à 14 points au retour des vestiaires mais les Celtics ne laissent pas faire. Sous l’impulsion d’Isaiah Thomas, auteur de 18 de ses 37 points dans le dernier quart, ils reprennent même la tête à quelques minutes de la fin.  Mais une série d’erreur, perte de balle sur une remise en jeu de Marcus Smart, faute bête de Kelly Olynyk sur Tim Frazier permet aux Pelicans d’arracher leur troisième victoire de la saison. Le banc de Boston aura vraiment souffert durant ce match sans Olynyk ni Smart, intégrés dans le cinq en l’absence d’Horford et Jae Crowder.

celtics Boston Celtics 90 – 83 Dallas Mavericks mavericks

screenshot-stats-nba-com-2016-11-17-11-12-36

Résumé : Les Celtics accueillent ensuite une autre équipe qui connaît un début de saison très difficile, et qui est en plus privée de Dirk Nowitzki. Ils en profitent pour prendre l’avantage dès le début de match grâce à une bonne défense, bien aidée il est vrai par la faiblesse du jeu offensif adverse. Mais au cours du second quart-temps, les Celtics se mettent comme trop souvent au niveau de l’adversaire et les deux livrent un bien piètre spectacle, avec 14 points pour Dallas contre 10 pour les Celtics pendant cette période. Au retour des vestiaires, les Celtics continuent malheureusement sur le même rythme, et il suffit de quelques paniers à trois points de Wes Matthews et de plusieurs isolations réussies par Harrison Barnes pour que Dallas repasse devant. C’est le moment que choisit Isaiah Thomas pour se réveiller et refaire le coup du match précédent. Alors qu’il n’avait jusque là inscrit que huit points à 3 sur 13 au tir, il en enquille 22 pour offrir à son équipe une victoire laborieuse.

celtics Boston Celtics 88 – 104 Golden State Warriors warriors

nba-com-stats-golden-state-vs-boston-friday-november-18-2016

Résumé : Vendredi soir de gala au TD Garden avec la réception des Warriors. Le souvenir des deux dernières confrontations épiques est encore frais dans les mémoires et les attentes autour de ce match sont élevées, notamment du côté de Boston. Les Celtics rentrent bien dans le match et tiennent tête aux Warriors en première mi-temps. Ils ont de grosses difficultés à défendre sur Klay Thompson et surtout sur Kevin Durant, mais contiennent bien Stephen Curry et leur adresse à trois points leur permet de rester au contact. Malheureusement le troisième quart-temps leur sera fatal, puisqu’ils enchaînent les pertes de balles et inscrivent uniquement deux paniers. Au final, cela donne un score de 9-31 et 29 points d’avance pour les Warriors. Stevens décide donc de faire tourner et de donner du temps de jeu au banc, contrairement à Kerr qui continue à faire jouer ses titulaires. Les remplaçants de Boston, aidés par Thomas et Bradley font bonne figure et remportent le dernier quart-temps mais cela est très insuffisant pour inquiéter les Warriors qui s’imposent facilement.

pistons Detroit Pistons 92 – 94 Bostons Celtics celtics

nba-com-stats-boston-vs-detroit-saturday-november-19-2016

Résumé : Pour finir cette semaine avec un bilan équilibré (comme les deux précédentes), les Celtics doivent donc aller s’imposer à Detroit. Tâche peu aisée puisque si les Pistons sont en difficulté loin de leurs bases, ils sont encore invaincus à domicile (5-0). Heureusement, les Celtics peuvent enfin compter sur leur effectif au complet. En effet, Crowder et Horford sont enfin de retour et Smart est disponible malgré sa petite blessure contractée la veille. L’effet se fait immédiatement sentir : l’attaque des Celtics tourne bien et ils semblent contrôler le match, même s’ils ne parviennent pas à creuser l’écart à cause d’une défense parfois un peu lâche dont profite notamment Marcus Morris. Malheureusement, comme la veille, le troisième quart-temps est difficile pour les joueurs de Boston qui laissent les Pistons reprendre l’avantage. On a donc le droit à une fin de match serrée au cours de laquelle on se dit que Thomas, assez moyen jusque-là, va peut-être encore porter son équipe. Mais c’est finalement sur un effort collectif, avec une grosse défense et un rebond offensif décisif de Smart, conclu par un superbe contre (✋) d’Horford sur Aron Baynes que les Celtics vont faire la différence pour l’emporter de deux petits points.

Prev1 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *