Semaine 13 : sans défense (26-17)

Avec trois matchs à la maison contre des équipes en difficulté les Celtics avaient l’occasion de capitaliser. Mais voilà, à force de ne pas défendre les Celtics s’exposaient à perdre des matchs largement à leur portée et le couperet est tombé cette semaine.

Les matchs de la semaine :

Pour avoir accès aux boxscores, cliquez sur les images présentant l’évolution de l’écart au score.

celtics Boston Celtics 108 – 98 Charlotte Hornets hornets

download

À retenir : Cela commence à être difficile de ne pas se répéter en résumant les matchs des Celtics. Une défense intermittente au mieux, une très bonne adresse à trois-points, des avances obtenus et dilapidés plusieurs fois au cours du match puis un Isaiah Thomas en feu dans le quatrième quart-temps qui donne la victoire à son équipe. On notera tout de même le deuxième excellent match de suite pour Olynyk qui semble retrouver son rythme offensivement.

celtics Boston Celtics 106 – 117 New York Knicks knicks

knicks1801

À retenir : Récemment, la défense de Boston n’était pas au mieux, mais la bonne adresse sauvait les meubles. Face aux Knicks, ni l’un ni l’autre n’étaient au rendez-vous, et New York avec un bon Derrick Rose, en a largement profité. Fait rare, Boston a eu beaucoup de difficultés dans le quatrième quart. Ce match met encore une fois en lumière une des faiblesses des Celtics, le rebond. Malgré l’absence de Porzingis et Noah, New York a tout de même attrapé presque deux fois plus de rebonds que Boston.

 

celtics Boston Celtics 123 – 127 Portland Trail Blazersblazers

NBA.com Stats POR vs BOS

À retenir : Premier retour d’Evan Turner au TD Garden depuis son départ de Boston cet été. Mais ce n’est visiblement pas une raison suffisante pour que les Celtics se mettent à défendre et contre une des pires équipes de la ligue dans cet exercice (malgré le bon match défensif de Turner sur IT) cela donne un match offensif et serré mais pas forcément très agréable à suivre. D’autant que les joueurs de Boston ne prennent pas vraiment soin de la balle contrairement à leur habitude et commettent 21 pertes de balle. Cela fait beaucoup de points noirs dans un match, trop pour l’emporter et les Celtics s’inclinent en prolongation malgré le réveil de Terry Rozier qui sort un gros match accompagné d’un trois-points pour égaliser à quelques secondes de la fin du quatrième quart-temps.

Pages : 1 2

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *