Bye bye Markelle Fultz

ainge

C’est officiel, après plusieurs jours de rumeurs, Boston et Philadelphie sont arrivé à un accord, et le 1er choix s’envole en Pennsylvanie. Analyse.

Tout d’abord, voyons les termes connus de l’échange (au 19/06) :

Boston reçoit :

3ème choix 2017 (PHI) + choix du premier tour 2018 (LAL, protégé 1/6-30) ou choix du premier tour 2019 (SAC ou PHI suivant le plus favorable des deux, les deux protégés top 1)*

Philadelphie reçoit :

1er choix 2017 (BKN)

* Si le choix des Lakers 2018 est entre la 2ème et 5ème position, il revient à Boston. Sinon Philadelphie le conserve et envoie à Boston le choix 2019 le plus haut entre le leur et celui des Kings. Sauf si le choix en question est en première position, dans ce cas Boston reçoit l’autre. 

 

En échangeant le premier choix, Boston fait définitivement une croix sur Markelle Fultz. Ce choix peut s’expliquer par la ligne arrière des Celtics déjà très encombrée (Thomas, Bradley, Smart, Rozier et dans une moindre mesure, Demetrius Jackson), ou simplement qu’il n’a pas convaincu le front-office lors de son workout. Danny Ainge a donc privilégié les atouts, pour de potentiels transferts, ou pour pouvoir drafter des top prospects sur encore plusieurs années. Différents scénarii se présentent donc suite à cet échange.

Transfert pour une star

Paul George

Paul George a fait savoir récemment qu’il quitterait Indiana à la fin de son contrat en 2018. Mais il a aussi fait savoir son désir de rejoindre les Lakers. La piste est donc très peu probable, ou alors, ce serait seulement sur une saison. En plus de cela, des rumeurs circulent sur un potentiel échange entre Indiana et Cleveland. Danny Ainge ne ferait pas exploser le groupe pour un joueur, certes All-Star, qui partirait au bout d’un an.

Jimmy Butler

C’est sûrement la piste la plus probable si un transfert est à venir. Danny Ainge a déjà tenté de récupérer Butler lors de la trade deadline en février dernier, mais Chicago était trop gourmand et l’échange n’a pas abouti. Cette fois-ci, Boston dispose de plusieurs choix élevés de Draft, cette année, mais aussi sur les deux prochaines grâce à l’échange avec les Sixers. Sa venue impliquerai cependant le départ de Crowder, Bradley ainsi que Smart. Difficile d’imaginer cependant Ainge se séparer de ces trois joueurs, chacun étant des pièces importante du groupe.

Carmelo Anthony

C’est un secret pour personne, Phil Jackson cherche par tout les moyens de se débarrasser de Carmelo. On peut être sur qu’il à dors et déjà contacté Boston pour essayé de monter un échange. Mais qui voudrait d’un joueur comme Anthony, vieillissant, au contrat mirobolant ? Certainement pas les Celtics… mais Danny Ainge est un homme imprévisible.

Garder le 3ème choix

Si Danny Ainge décide de conserver le choix des Sixers, qui peut-il drafter ? On peux facilement supposer que Markelle Fultz a été choisi par Philadelphie et Lonzo Ball par les Lakers. Qui reste-t-il ?

Jayson Tatum

Fine gâchette (45% à Duke), Tatum a rencontré les Celtics lundi et serait capable de contribuer dès sa première saison. Ailier relativement mobile, qui peut jouer au poste 4 dans une configuration small ball, c’est avant tout un scoreur capable de sanctionner d’à peu près partout. Seul le tir extérieur pose problème, alors que Boston aime énormément (trop?) les tirs de loin. Jayson Tatum peut aussi être un bon défenseur, si il se motive. Pas de doute qu’avec Brad Stevens et les chiens de gardes que sont Bradley, Smart et Crowder, il développera cette partie de son jeu. Au final Tatum peut clairement être un bon fit pour les Celtics en manque d’armes offensives, mais il devra améliorer son tir extérieur et sa défense pour s’intégrer dans les systèmes de Stevens.

Josh Jackson

Ailier athlétique, bon défenseur et rebondeur, avec un fort potentiel, Jackson semble le plus à même d’être sélectionné par Boston. C’est un ailier capable de bons passages offensifs, mais sa mécanique de tirs mériterai d’être travaillé pour augmenter sa réussite et sa régularité. Il a une bonne vision de la défense adversaire et n’hésite pas dans ses choix. Malheureusement, ils sont parfois mauvais, et Josh Jackson a tendance à forcer les choses, et perd donc souvent la balle. Un coaching adéquat pourrait cependant régler ce souci. Jackson est avant tout un défenseur, agile, capable de défendre presque tout les postes. Il n’apporterai peut être pas énormément dès sa première année, mais pourrait devenir un très bon joueur avec le temps.

Jonathan Isaac

Jonathan Isaac est un monstre physique, qui peut rappeler Giannis Antetokounmpo. 2,11 m, 2,17 m d’envergure le tout pour 93 kg. Des mensurations proche d’un pivot, le poids en moins. Ce physique lui permet de jouer au poste 3 et 4, mais aussi en 5, avec une mobilité étonnante. Ses longs bras et son aisance dans les déplacements lui permettent d’être un bon défenseur, capable de gêner les lignes de passes et surtout, capable de défendre tout les postes à l’exception des pivots, face à qui il semble trop frêle. Son poids d’ailleurs est l’un de ses défauts. Face à des joueurs physiques, il risque de ne pas tenir le choc. Mais son défaut majeur est son attaque. Isaac est relativement limité de ce coté du terrain, avec des choix discutables, et une adresse moyenne dès qu’il s’éloigne du cercle. Son avenir en NBA dépendra de son développement offensif et de sa prise de poids.


Ces prospects sont tous des ailiers. Avec Jae Crowder et Jaylen Brown déjà dans l’effectif, et Gordon Hayward en cible principale pour la free-agency, le poste 3 risque d’être lui aussi encombré. C’est un véritable casse tête qui s’offre à nous, et n’avons d’autre choix que de patienter.

Attendons donc de voir ce que Danny Ainge va sortir de sa besace, et rendez vous le 22 juin à 19h (1h heure française) pour la Draft 2017.

Article rédigé par Lucas Hecker

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *