Guerschon Yabusele signe officiellement aux Celtics

yabu

La voilà, la nouvelle que tout les adeptes du basket – et plus particulièrement des Celtics – en France attendaient. Après une saison (réussie) en Chine puis des playoffs en D-League, où Guerschon Yabusele aura pu travailler son jeu en attendant qu’une place pour lui se libère dans le roster Celte, le français rejoint officiellement les Celtics pour la saison 2017-2018.

Joueur très apprécié par Danny Ainge et le staff technique, puisque sélectionné bien plus haut que prévu lors de la Draft 2016, Yabusele a cependant désormais tout à faire pour aller chercher ses minutes (ce qui est très certainement une bonne nouvelle pour lui, comme ça l’avait été pour Jaylen Brown la saison passée). Si les Celtics se sont séparés de plusieurs postes 4 cet été (Jonas Jerebko, Kelly Olynyk, Jordan Mickey…), le poste est cependant loin d’être grand ouvert. Adepte du small ball, Brad Stevens pourra encore compter sur Jae Crowder, Jayson Tatum, Marcus Morris, ou encore Semi Ojeleye, en plus de Guerschon Yabusele à ce poste… soit un choix pléthorique.

C’est principalement avec Ojeleye que Yabusele va dans un premier temps se battre pour des minutes. Dans un registre similaire de poste 4 forts physiquement (2m01 pour 107kgs pour Ojeleye, 2m03 pour 118 kilos pour Yabusele), capables d’apporter de l’impact physique en défense, tous les deux novices à ce niveau de compétition, Yabusele et Ojeleye présentent de nombreuses similarités et la comparaison devrait tenir toute la saison. Si Ojeleye a montré de bonnes choses en Summer League, Yabusele n’a lui pas pu se montrer en raison de son opération des chevilles faite en accord avec la franchise.

Malgré l’absence de Yabusele en Summer League, les cartes sont loin d’être battues, et le training camp ainsi que la pré-saison donneront une idée plus précise de ce à quoi pourraient ressembler les rotations de Brad Stevens la saison prochaine. Quoiqu’il en soit, un joueur de l’effectif actuel devra être coupé puisque les Celtics vont arriver à 16 contrats garantis au training camp – soit un de trop -, avec les récentes signature de Yabusele donc, mais également Daniel Theis et Shane Larkin.

De toutes façons, voilà déjà une grande étape de franchie pour Yabusele, après avoir patienté pendant un an loin de l’équipe qui l’a drafté. Désormais, il n’y a plus qu’à espérer qu’on le voit fréquemment sur les parquets la saison prochaine… réponse en octobre pour le Dancing Bear !

Article rédigé par Baptiste Godreau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *