Fin de l’été pour les Celtics

642758206.0

Ces derniers jours, les Celtics ont officialisé un sacré paquet de signatures, pour atteindre le total de 10 (!) cet été en comptant Paul Pierce, neuf si l’on s’en tient aux joueurs qui espèrent réellement porter le maillot Celte en octobre prochain. Il est donc temps de faire un point sur le roster qui va attaquer le training camp en septembre, après un été sacrément mouvementé, malgré les premiers jours calmes de la free agency. A ce jour, les Celtics possèdent 16 contrats garantis que voici détaillés par poste (même si les postes devraient assez peu être respectés la saison prochaine) :

Meneurs de jeu : Isaiah Thomas, Marcus Smart, Terry Rozier, Shane Larkin

Arrières : Jaylen Brown

Ailiers : Gordon Hayward, Jae Crowder, Jayson Tatum, Abdel Nader

Ailiers-forts : Marcus Morris, Semi Ojeleye, Guerschon Yabusele, Daniel Theis

Pivots : Al Horford, Ante Zizic, Aron Baynes

A cela, il faut ajouter le two-way contract du rookie Kadeem Allen, signifiant que le joueur pourra passer 45 jours maximum dans le roster la saison prochaine et le reste du temps en G-League où il devrait retrouver certains des 16 noms précédemment cités.

Ainsi, il ne reste que six éléments du groupe ayant remporté 53 matchs de saison régulière et disputé une finale de conférence la saison dernière : Isaiah Thomas, Marcus Smart, Terry Rozier, Jaylen Brown, Jae Crowder et Al Horford. Tout le reste du groupe a été renouvelé, avec les départs de Kelly Olynyk (Miami), Jonas Jerebko (Utah), Avery Bradley (Detroit), Amir Johnson (Sixers), James Young (a disputé la summer league avec les Pelicans), Gerald Green (toujours free agent), Tyler Zeller, Jordan Mickey et Demetrius Jackson (coupés).

C’est un profond renouvellement de l’effectif qui va donc être effectué, bien que ce renouvellement ne veuille pas tout à fait dire réel rajeunissement du roster (25,2 ans de moyenne l’an passé contre 24,7 la saison prochaine). Le training camp sera donc très important en septembre puisque contrairement à l’année passée où l’effectif était dans une certaine continuité avec Al Horford en supplément de poids, les Celtics vont devoir trouver des automatismes entre de nombreux joueurs n’ayant jamais joué ensemble. De plus, il sera important car comme vous l’avez compris, les Celtics devront se séparer d’un joueur.

Si le réel bilan ne pourra être tiré qu’après la saison prochaine (voir à plus long terme), les premières réflexions sur cet été sont tout de même plus que positives. Ayant patienté pour attirer dans ses filets le poisson qu’il voulait à tout prix, Danny Ainge a réussi son coup puisque Gordon Hayward a accepté de changer de franchise et rejoindre le Massachusetts. Derrière, les jeunes signatures sont prometteuses (Tatum, Yabusele, Zizic voire Ojeleye qui a un profil intrigant) et un vétéran comme Aron Baynes va apporter à la raquette beaucoup de choses qui ont manqué ces dernières années.

Certes, il a fallu pour cela se séparer d’Avery Bradley ou de Kelly Olynyk, joueurs essentiels aux succès des Celtics ces dernières saisons. Mais pour attirer un joueur de la trempe d’Hayward, c’était le prix à payer. Et ce prix, s’il n’était pas payé cet été, aurait dû l’être l’été prochain en laissant partir libre Bradley, Smart ou Thomas qui rentrent dans leur dernière année de contrat. (détails du sacrifice de Bradley dans un article posté précédemment cet été)

Voilà donc rapidement le bilan de cet été, des signatures et des départs dans une période mouvementée pour la franchise, qui a finalement été l’une des plus actives du marché. La prochaine échéance ? Le training camp qui devrait débuter fin septembre, même si les Celtics ont déjà prévu de se retrouver entre joueurs dans le courant du mois d’août pour travailler ensemble. La saison prochaine s’annonce en tous cas excitante, on espère que vous êtes prêts à vivre ça avec nous.

Article rédigé par Baptiste Godreau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *