Quels cinq et quelles rotations pour les Celtics ? (version 2.0)

boston-celtics-brad-stevens-112013

Les cinq les plus utilisés

Comme on l’a dit, le cinq de départ c’est bien joli, mais ce qui compte ce sont ceux qui passent le plus de temps sur le parquet et qui terminent les matchs.

  • Irving – Smart – Brown – Hayward – Horford : En misant sur une progression de Brown dans la lancée de sa saison de rookie, on tient sans doute là les cinq meilleurs joueurs de l’effectif. Ce cinq n’est bien sûr pas exempt de défauts, Hayward a pris beaucoup de muscles ces dernières saisons et il peut jouer en 4 mais cela peut poser de gros problèmes au niveau des rebonds et de la défense intérieure, surtout à côté d’Horford. Mais la capacité de tous les joueurs à switcher et la taille conséquence sur les postes extérieurs devrait pouvoir compenser, au moins un peu. En attaque l’adresse et les capacités de playmaking sur tous les postes font rêver.
  • Rozier – Smart – Hayward – Morris – Horford : On s’en souvient, les passages de Thomas sur le banc ont souvent posé problème la saison dernière. Avec l’ajout d’Hayward, cela devrait se passer beaucoup mieux quand Irving rejoindra le banc, puisqu’un cinq avec lui et Horford sur le terrain devrait être efficace offensivement même sans Kyrie et pourra également être extrêmement solide défensivement. Pour l’exemple, nous n’avons mis que des joueurs du banc à côté des deux stars (en supposant que Smart et Morris sortent du banc), mais on peut imaginer toutes sortes de combinaisons autour de la paire Hayward-Horford et sans Irving.
  • Irving – Rozier – Tatum – Morris – Baynes : on l’a vu l’an dernier avec nos deux plus gros joueurs, Stevens aime bien échafauder ses rotations de sorte à ne pas mettre trop d’œufs dans le même panier. Malgré la présence d’un trio d’All-Stars dans l’équipe, attendez-vous à avoir de temps en temps trois à quatre minutes de jeu avec ce genre de lineups à mi-chemin, d’autant que la saison est longue et que Stevens aime bien l’utiliser pour expérimenter, tester des combinaisons secondaires.

Les cinq expérimentaux

  • Smart – Brown – Hayward – Morris – Horford : Les Celtics ont beaucoup d’ailiers ? Ils aiment bien switcher sur les écrans ? Regardez moi un peu ce cinq de rêve avec de la taille, de la polyvalence défensive et du shoot sur tous les postes. Le pire, c’est que ça marche toujours en remplaçant à peu près n’importe quel joueur du cinq par Yabusele, Tatum voire Ojeleye, les possibilités sont presque infinies. On peut s’inquiéter pour le nombre de rebonds pris par un tel cinq, mais avec un peu de chance, le manque de taille à l’intérieur sera compensé par le surplus de taille sur les extérieurs pour un résultat pas catastrophique.
  • Rozier – Brown – Tatum – Ojeleye – Yabusele : Sorte de garbage time de luxe, ce cinq pourrait être aussi celui de départ la saison prochaine si Ainge n’est pas satisfait de l’équipe et décide de tout reconstruire à nouveau… On plaisante (à peine).

Prev2 of 3Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *